SPA3102 et SPA2102

Paramétrage des boitiers Linksys

Boitiers pour la VoIP

ATTENTION : ce document est en cours de réalisation. Il n'est donc pas terminé, et surtout pas relu !!! Il peut donc comporter des erreurs...


Auteur : Joseph BERAUD (jibe, jibe74)
Sources et sites de référence :

Linksys : Le site officiel de Linksys, fabriquant des boitiers SPA et autres produits pour la téléphonie classique et VoIP ainsi que les réseaux informatiques.
Linksys SPA3102 sur Asterisk : Un intéressant document de Franck Danard sur la configuration du SPA3102 pour utilisation avec l'IPBX libre Asterisk qui m'a beaucoup aidé à comprendre le fonctionnement et la programmation de ce boitier. J'en profite au passage pour remercier Franck de son aide et de ses conseils précieux.
Asterisk-France : Un site français et francophone sur l'IPBX libre Asterisk.
CONTRIBS : le site officiel de SME-Server, qui comporte un forum sur la VoIP.

Mise a jour : 15 Juillet 2008
Licence : GPL/GFDL


Permission est donnée de copier, diffuser et/ou modifier le présent document en vertu des conditions de la licence GPL, Version 2 ou toute autre version plus récente publiée par la fondation pour le logiciel ouvert « Free Software Foundation ». Permission accordée pour la production de copies mot à mot sans les textes de couverture et avec maintien des mentions de copyright et des auteurs. Une copie de la licence GFDL est disponible sur le site de la Free Software Foundation à l'adresse http://www.fsf.org/copyleft/fdl.html .

Tous les noms et marques de commerce sont la propriété de leurs titulaires respectifs.


Table des matières

1. But de ce document
1.1. À propos de ce guide

1. But de ce document

1.1. A Propos de ce guide

Ce document concerne le paramétrage des boitiers SPA3102 et SPA2102 pour une utilisation avec l'IPBX Internet Private Branch Exchange, c'est à dire un central téléphonique spécialisé pour la téléphonie via internet appelée aussi VoIP (Voice over Internet Protocol) libre Asterisk. Bien qu'il n'ait pas pour but d'aborder ce sujet, il peut apporter quelques éléments intéressants pour l'utilisation autonome comme passerelle VoIPVoice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.) avec un quelconque fournisseur de lignes SIPSession Initiation Protocol, Protocole libre de téléphonie sur IP (VoIP*) utilisé par de nombreux fournisseurs de services.

Ces boitiers constituent une alternative intéressante et économique aux cartes FXOForeign eXchange Office, port qui reçoit une ligne téléphonique et FXSForeign eXchange Subscriber, port qui reçoit un appareil de communication (modem, téléphone, fax, etc.) et sont appréciés des TPE, PME/PMI et bien sûr des particuliers qui veulent mettre en place un serveur Asterisk pour répartir les appels sortants entre leur(s) ligne(s) téléphonique(s) traditionnelle(s) (les "lignes France Télécom") et une ou plusieurs lignes VoIPVoice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.) SIPSession Initiation Protocol, Protocole libre de téléphonie sur IP (VoIP*) utilisé par de nombreux fournisseurs de services, que ce soient des lignes liées aux diverses *box (FreeBox, LiveBox, 9Box et autres) ou des lignes proposées par divers opérateurs comme Wengo ou GnomeMeeting qui propose le célèbre softphone libre Ekiga.

Ces boitiers sont généralement vendus par des opérateurs VoIPVoice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.) ou fournis avec leur abonnement et pré-paramétrés. Il est donc assez difficile de trouver les informations nécessaires pour les adapter à d'autres utilisations. Ce document vient tenter de pallier à ce manque.

1.2. A Propos des autres boitiers Linksys

Linksys propose aussi d'autres boitiers ayant des fonctionnalités similaires ou approchantes : le PAP2, le SPA400, le SPA1001 et autres. N'ayant aucune expérience de ces autres boitiers, je n'en dirai rien. Toutefois, il y a de grandes chances que comme entre le SPA2102 et le SPA3102 on retrouve beaucoup de paramètres communs et décrits dans cette documentation dont on pourra donc s'inspirer.

1.3. A Propos d'Asterisk

Le but de ce document n'est pas d'en parler, mais comme il en sera souvent question il est bon d'en savoir un minimum. Asterisk est un IPBXInternet Private Branch Exchange, c'est à dire un central téléphonique spécialisé pour la téléphonie via internet appelée aussi VoIP (Voice over Internet Protocol), autrement dit un PABX Private Automatic Branch eXchange : c'est ainsi que les techniciens appellent les centraux téléphoniques privés. adapté à la VoIPVoice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.). C'est ce qu'on appelle vulgairement un central téléphonique. Sa particularité, outre d'utiliser la VoIP et de permettre l'interconnexion de lignes RTC Réseau Téléphonique Commuté, c'est à dire le réseau téléphonique traditionnel (France Télécom) non Numéris. et VoIPVoice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.), est d'être une solution purement informatique, et d'être un logiciel libre open source.

Avec Asterisk, les téléphones sont des postes informatiques particuliers, et toute la téléphonie est traitée informatiquement, ce qui permet à la fois une grande souplesse, une adaptation facile et de très grandes possibilités de traitement pour aiguiller intelligemment et automatiquement les appels. Asterisk dispose de toutes les possibilités imaginables telles que répondeurs vocaux renvoyant les messages par email, menus vocaux, attente musicale, mise en attente, fonctions de rappel automatique, conférence à plusieurs, vidéophonie etc.

Asterisk est donc une solution économique et très complète et permet à une petite entreprise ou même un simple particulier de disposer d'un central téléphonique privé. L'économie d'ailleurs porte autant sur le coût de l'IPBX que sur les communications téléphoniques qui utilisent la VoIP et sont routées individuellement en fonction de leur destination vers l'opérateur le plus avantageux.

2. Présentation des boitiers SPA3102 et SPA2102

2.1. Le SPA2102

Il s'agit d'un ATAAnalogue Telephone Adapter, c'est à dire Adaptateur de Téléphone Analogique, boitier permettant de connecter des téléphones analogiques à un système de VoIPVoice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.) . Il dispose de deux prises RJ11 permettant de connecter deux téléphones ou fax, et de deux prises RJ45 destinées l'une à la connexion internet via un modem Ethernet, et l'autre à la connexion au réseau local ou LANLocal Area Network, le réseau informatique local..

Avec Asterisk, on l'utilisera donc pour connecter deux téléphones analogiques (traditionnels) au réseau informatique. Cela permet de ne pas mettre ces anciens téléphones au rebut et d'éviter l'achat de téléphones numériques spéciaux pour la VoIP. On pourra connecter aussi bien d'anciens S63 à clavier que de modernes téléphones sans fil DECT Digital Enhanced Cordless Telecommunications, protocole standard pour une radiocommunication numérique entre un téléphone sans fil et une station de base.. La seule contrainte est que la numérotation se fasse bien par fréquences vocales et non par impulsions comme avec les anciens postes à cadran et quelques postes à clavier de vieille facture.

Les deux postes connectés seront gérés de manière totalement indépendante par Asterisk qui leur permettra via le SPA2102 d'effectuer toutes les opérations de transfert, mise en attente, conférence etc.

2.2 Le SPA3102

Ce boitier sert également d'ATAAnalogue Telephone Adapter, c'est à dire Adaptateur de Téléphone Analogique pour un seul poste, comme décrit pour le SPA2102. Une seconde prise RJ11 permet de connecter l'arrivée d'une ligne RTC Réseau Téléphonique Commuté, c'est à dire le réseau téléphonique traditionnel (France Télécom) non Numéris. traditionnelle (Attention, pas une ligne Numéris !) qui sera ensuite gérée par Astérisk. Il dispose également des deux mêmes prises RJ45 que le SPA2102, une pour l'internet et une pour le LAN.

Une caractéristique intéressante de ce boitier est qu'il dispose d'un relais interne qui commute automatiquement le téléphone sur la ligne téléphonique en cas de coupure d'alimentation. Ainsi, en cas de problème avec l' IPBXInternet Private Branch Exchange, c'est à dire un central téléphonique spécialisé pour la téléphonie via internet appelée aussi VoIP (Voice over Internet Protocol), il suffit de débrancher l'alimentation du SPA3102 pour retrouver immédiatement une solution de dépannage avec un téléphone connecté directement sur la ligne. Pour peu que ce téléphone soit un S63 ou autre modèle ne nécessitant pas d'alimentation électrique séparée, on peut disposer du téléphone sans faire aucune manipulation lors d'une coupure de courant.

En permettant la connexion de la ligne téléphonique traditionnelle RTCRéseau Téléphonique Commuté, c'est à dire le réseau téléphonique traditionnel (France Télécom) non Numéris. avec le serveur Asterisk servant d'IPBXInternet Private Branch Exchange, c'est à dire un central téléphonique spécialisé pour la téléphonie via internet appelée aussi VoIP (Voice over Internet Protocol), on peut ainsi bénéficier à moindre coût d'un central téléphonique gérant les appels entrants et sortants en les dirigeant de la façon voulue. En particulier, on pourra diriger automatiquement les appels sortants vers la ligne RTCRéseau Téléphonique Commuté, c'est à dire le réseau téléphonique traditionnel (France Télécom) non Numéris. ou vers la ligne VoIP Voice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.) (par exemple la ligne Freebox - ou plus exactement FreeSIP) selon le numéro appelé et les tarifs pratiqués de manière à toujours choisir la ligne la moins chère. Je décrirai prochainement la mise en place d'un tel central téléphonique dans une TPE.

On peut même utiliser ce boitier pour "récupérer" la sortie téléphone d'une *box et la réinjecter dans le serveur Asterisk. En effet, si Free.fr permet d'utiliser la ligne VoIPVoice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.) qu'il propose avec l'abonnement ADSL sans passer par la FreeBox, tous les autres fournisseurs d'accès ne permettent à l'heure où j'écris ces lignes de n'utiliser leur ligne VoIP qu'à travers leur *box. Attention toutefois que la "récupération" de la ligne via un tel boitier et son exploitation via un IPBXInternet Private Branch Exchange, c'est à dire un central téléphonique spécialisé pour la téléphonie via internet appelée aussi VoIP (Voice over Internet Protocol) est souvent mal vue par les fournisseurs, et parfois interdite par les Conditions Générales d'Utilisation ou de Vente.

3. Branchement des boitiers SPA3102 et SPA2102

3.1. Le SPA2102

Le branchement est très simple. On connecte un ou deux téléphones analogiques traditionnels dans les prises RJ11. La connexion au réseau informatique demande un tout petit peu plus d'attention, en effet la programmation du boitier n'est possible dans la configuration d'usine que par la prise ethernet notée "Ethernet" ou par l'interface vocale. Si on ne veut pas se servir de l'interface vocal, on commencera donc par connecter le boitier au réseau par cette prise notée "Ethernet".

Pour le fonctionnement normal, ce sera la prise "Internet" qui devra être connectée au réseau informatique local, aussi surprenant que cela puisse paraitre. En effet, il ne faut pas oublier que ce boitier est normalement prévu pour être utilisé avec un opérateur VoIPVoice over Internet Protocol, téléphonie via internet. C'est, entre autres, la téléphonie proposée par les diverses *box (FreeBox, LiveBox, NeufBox etc.) extérieur. La "ligne" de téléphone VoIP arrive donc par Internet. Mais dans notre cas, c'est Asterisk sur notre réseau local qui fournit la ligne VoIP sur laquelle on va brancher le boitier.

A noter que, lors de la première programmation, on peut paramétrer le boitier pour avoir l'interface web de configuration disponible également par la prise "Internet". Il sera alors possible de visualiser le paramétrage ou de le modifier sans changer les connexions du boitier.

3.2. Le SPA3102

Le boitier SPA3102 dispose lui aussi de deux prises RJ11. Il faudra toutefois faire attention au fait que l'une est destinée à recevoir la ligne téléphonique et l'autre le téléphone. Elles sont clairement repérées, mais il ne peut y avoir aucun dispositif de détrompage. Attention donc à ne pas inverser les deux connexions, la sortie téléphone ne devant en aucun cas recevoir le courant de ligne arrivant du réseau téléphonique. La vie du SPA3102 en dépend ! De même, la sortie téléphone générant le courant de ligne nécessaire au fonctionnement du téléphone analogique, on réinjecterait ce courant sur la ligne RTCRéseau Téléphonique Commuté, c'est à dire le réseau téléphonique traditionnel (France Télécom) non Numéris., ce que France Télécom n'apprécie pas du tout.

Si on veut "récupérer" la ligne VoIP d'une quelconque *box du fournisseur d'accès ADSL, on branchera la sortie téléphone de la *box sur l'entrée ligne du SPA3102. Là aussi, attention aux branchements, la vie du boitier et de la *box en dépendent.

Pour le branchement au réseau informatique, nous retrouvons les mêmes deux prises RJ45 que sur le SPA2102. Leur utilisation est la même, on se reportera donc au paragraphe précédent pour les explications.

4. Programmation

4.1. Avertissement

La programmation des deux boitiers comportant de nombreux points similaires, je ne ferai plus désormais la différence entre les deux sauf lorsque cela peut porter à confusion. La même procédure est donc présentée pour les deux, simplement certaines étapes seront spécifiques à l'un ou à l'autre.

Certains paramétrages peuvent se faire par une interface vocale, à l'aide d'un téléphone connecté à l'une des prises RJ11 du boitier. Cette procédure étant présentée dans la (très maigre !) documentation fournie par Linksys, je ne la présenterai pas ici. Par habitude, et parce que c'est la seule manière d'avoir accès à tous les paramètres, je n'utilise que l'interface web qui permet la programmation depuis un poste informatique à l'aide de votre navigateur internet favori. Sachez toutefois que cette façon de faire existe, elle est parfois utile pour vérifier ou modifier l'adresse IP utilisée pour l'interface web.

Attention aussi au fait que l'interface web peut être verrouillée via le menu vocal. Bien que la procédure soit expliquée dans la documentation, je rappelle que pour autoriser la programmation via l'interface web, il peut être nécessaire d'accéder au menu vocal depuis un téléphone en composant **** puis 7932 et enfin 1. Attendez entre chaque groupe d'entendre le menu vocal, mais il est inutile de l'écouter complètement : dès le début de l'annonce, vous pouvez composer.

4.2. Préparation

En sortie d'usine, l'interface web de programmation n'est disponible que via la prise notée "Ethernet". La première opération va consister à la rendre disponible sur la prise "Internet" avec une adresse IP compatible avec votre réseau local. Cela permettra ensuite de pouvoir visualiser ou modifier le paramétrage depuis n'importe quel poste du réseau sans avoir aucune connexion à modifier.

Pour ce faire, il vous faut provisoirement connecter directement le boitier sur un poste informatique ou sur un switch. Attention toutefois que si vous incluez le boitier dans votre réseau local il va se trouver en conflit si un autre appareil a la même adresse (192.168.0.1). Débranchez alors provisoirement cet appareil.

Si vous ne comprenez pas bien comment faire, suivez cette procédure :

  • Utilisez un portable Windows XP ou Vista non spécifiquement paramétré pour un réseau local. Normalement, il devrait être paramétré pour obtenir automatiquement son adresse IP. Si ce n'est pas le cas, la documentation Linksys décrit la procédure à suivre pour différents sytèmes.
  • Branchez un câble Ethernet entre la sortie "Ethernet" du boitier et la prise réseau de l'ordinateur,
  • Lancez votre navigateur internet favori et allez sur http://192.168.0.1/admin/advanced.
  • Vous devriez voir apparaitre la page de configuration du boitier.

Vous allez maintenant sélectionner l'onglet "Routeur" (en fait, vous devriez déjà vous y trouver) puis l'onglet "WAN Setup. Les paramètres importants sont les suivants :

  • Connection type : choisir "Static IP" (vous pouvez choisir DHCP, mais il ne vous sera plus possible de paramétrer votre boitier que par l'interface "Ethernet", donc en modifiant les connexions).
  • Static IP : Entrez ici l'adresse souhaitée pour votre boitier. Ce doit être une adresse libre faisant partie de la plage d'adresses de votre réseau. Au besoin, voyez avec votre administrateur réseau.
  • NetMask : Le masque de sous-réseau adapté. C'est très probablement 255.255.255.0, votre administrateur devrait d'ailleurs vous le donner en même temps que votre adresse IP.
  • Gateway : N'est pas utilisé dans notre cas et doit être laissé vide.
  • PPOE Settings : Toute cette partie n'est pas utilisée dans notre cas et doit être laissée vide.
  • Optional Settings : Rien n'est obligatoire ici.
  • Primary DNS : Vous pouvez indiquer ici l'adresse IP de votre serveur DNS local si vous en avez un.
  • Secondary DNS : Doit rester à blanc, sauf si vous avez un serveur DNS local secondaire.
  • Primary NTP Server : Très utile si vous avez un serveur NTP local. Je déconseille d'indiquer ici un serveur NTP distant (sur Internet).
  • Mac Clone Settings : inutile dans notre cas.
  • Enable WAN Web Server : Mettre à YES pour autoriser l'accès au paramétrage sans modifier les connexions du boitier.
  • WAN Web Server Port : Mettre à 80.
  • QOS settings : à utiliser si vous avez mis en place la QOS. Ne pas l'utiliser donne généralement des résultats satisfaisants. La mise en place de ce service sort du cadre de cette documentation.
  • VLAN Settings : Idem que pour la QOS.

N'oubliez pas de cliquer sur "Submit all changes" pour valider vos modifications ! Une fois cela fait, vous pouvez continuer les autres paramétrages soit en gardant les branchements actuels, soit en réalisant les branchements définitifs et donc en accédant par la connexion "Internet" du boitier.

La programmation de la partie routeur est terminée (ce qu'il y a sous les onglets "LAN Setup" et "Application" n'est pas utile dans notre cas).

4.3. Onglet Voice/System

Il n'y a rien à modifier ici, si ce n'est que vous pouvez éventuellement mettre un mot de passe pour limiter l'accès à l'interface de paramétrage. Dans le cas qui nous intéresse, l'accès en mode "user" n'est pas utile, vous pouvez donc mettre un même mot de passe pour "user" et "admin" si vous ne voulez pas que quelqu'un de non autorisé puisse intervenir sur le paramétrage.

4.4. Onglet SIP

Dans cet onglet, il faut ajuster les ports RTP en fonction d'Asterisk. On fera donc les modifications suivantes dans la partie RTP Parameters :

  • RTP Port Min : 10000
  • RTP Port Max : 20000

4.5. Onglet Provisioning

Cet onglet permet de régler l'auto-configuration du boitier par l'opérateur SIP. On pourrait ainsi théoriquement faire en sorte qu'Asterisk remettre à jour la configuration. Je n'ai pas testé cette possibilité, ce sera peut-être l'objet d'une nouvelle version de ce document !

En attendant, pour éviter tout accident, on mettra les paramètres Provision Enable (dans Configuration Profile) et Upgrade Enable (dans Firmware Upgrade) à no.

4.6. Onglet Regional

On a ici une partie importante à configurer. En effet, les boitiers sont généralement livrés avec une configuration aux normes US. Remettre tout cela aux normes françaises permet non seulement d'avoir les tonalités auxquelles nous sommes habitués, mais surtout cela permet un fonctionnement correct.

4.6.1 Call Progress Tones

On paramètre ici les différentes tonalités. Plusieurs ne sont pas utilisées en France, je ne citerai ici que celles nécessaires, les autres pouvant être ignorées.

Le réglage de ces tonalités se fait par une syntaxe assez particulière.

CSS compliant XHTML 1.1 compliant Standard compliant Top of page HomeInformaticsTranslationDocumentationMiscellaneous
DocumentationTéléphonie/VoIPLANG_SPA_TITLE